Catégories
Divers Publi reportages

Place à l’apéro avec Antoine Simar

Après le « Dry Januari » et la « Tournée Minérale » de février, place à l’apéro avec « L’Apéro by Antoine ».

À cause du Covid et de ses multiples conséquences, nombreux furent ceux à devoir se réinventer. Ce fut le cas d’Antoine Simar, deejay et organisateur d’évènements qui a décidé de lancer son propre « Apéro Store » à son domicile en septembre 2021. « J’ai eu cette idée car j’ai toujours été fan de l’apéro, un moment chaleureux, convivial et festif et qui est lié à mon secteur – l’évènementiel – pour qui ce sont les montagnes russes depuis bientôt deux ans », nous confie celui qui anime mais aussi organise de A à Z des soirées aussi bien dans la région verviétoise que liégeoise. « J’ai fait cela pour rebondir, m’en sortir et aussi avoir une forme de stabilité. »

Dans son « Apéro Store », le jeune homme de vingt-cinq ans propose plus de trois cents bières spéciales et de nombreux jolis flacons – du rhum, du gin, du whisky, de la poire, du cognac notamment – pour les petites et grandes soifs mais aussi de quoi accompagner les différents breuvages : des saucissons, de la tapenade, des « grissinis ». « Tout est local et fabriqué de façon artisanale », précise-t-il. « C’était important pour moi et cela me permet de faire découvrir certains produits confidentiels ou plus renommés à mes clients dans une ambiance chaleureuse et conviviale. »

Bénéficiant des précieux conseils d’Antoine, les « apéroteurs » peuvent également repartir avec de superbes paniers garnis, confectionnés à l’avance ou sur-mesure. « Pour les fêtes de fin d’année, cela a cartonné », sourit celui qui a tout de même eu l’opportunité d’organiser sept grands évènements d’août à novembre avant qu’un Codeco ne décide de mettre à nouveau la « fiesse » à l’arrêt. « Il y avait souvent entre deux et trois milles personnes tant les jeunes, privés de soirées, étaient tels des lions en cage » assure ce résident de l’Ardenne Bleue.

Antoine, qui a lancé sa propre bière et son propre gin, organise également, sur rendez-vous, des dégustations et son nouveau commerce est florissant. « Cela marche bien et mes différentes activités sont compatibles et liées », conclut-il. Une bonne alternative aux grandes surfaces pour faire plaisir et se faire plaisir.

Adresse et heures d’ouverture : du vendredi au samedi de 13 heures à 18 heures 30, Rue de la Chapelle 38, 4650 Herve. L’Apéro By Antoine | Facebook

Thiebaut Colot

Catégories
Divers Evénements Insolite

Semaine idéale pour découvrir le ciel

Avec un ciel particulièrement dégagé ces prochains jours, les astronomes amateurs vont se régaler.

« Avec infiniment de brumes à venir, Avec le vent de l’est, Écoutez-le tenir, Le plat pays, Qui est le mien », chantait Jacques Brel dans son emblématique titre Le Plat Pays« Avec un ciel si bas, Qu’un canal s’est perdu. Avec un ciel si bas, Qu’il fait l’humilité. Avec un ciel si gris, Qu’un canal s’est pendu. Avec un ciel si gris, Qu’il faut lui pardonner. » Des paroles qui ne manquent pas de souligner les conditions météorologiques qu’ont appris à apprivoiser les Belges, de la Côte au fin fond des Ardennes.

Cependant – hé oui, tout arrive ! -, ce jeudi trois mars a débuté une semaine de ciel dégagé en Belgique, ce qui n’était plus arrivé depuis septembre 2021 – oui, vous avez bien lu. Une aubaine pour tous les astronomes amateurs qui vont pouvoir se régaler.

Saisissant la balle au bond, la Société Astronomique de Liège en profite pour organiser diverses manifestations. Ainsi, samedi cinq mars à seize heures, il sera possible aux amateurs d’étoiles d’apprendre la collimation de leur télescope avec Didier Vothy au local d’accueil de l’observatoire de Cointe. A vingt heures, aussi bien samedi que dimanche, lundi et mardi, une séance d’observation pour le public aura lieu à l’observatoire de La Fosse. Enfin, mercredi, une séance d’observation et de photographie au smartphone à Liège-ville, le long des berges de la Meuse -boulevard Frère Orban- près de la statue du roi Albert 1er sur son cheval, sera organisée. Ces divers évènements sont ouverts à toutes et tous. « Notre but est de vous faire découvrir le ciel avant tout autre chose ! » assure La Société Astronomique de Liège sur les réseaux sociaux.

Thiebaut Colot

Catégories
Divers Horeca

A table !

Plusieurs expériences culinaires de choix avec cette nouvelle « Quinzaine des Jeunes ».

C’est reparti ! Les 18-30 ans vont être gâtés du sept au vingt mars prochains avec la nouvelle édition de la « Quinzaine des Jeunes ». De nombreux Mastercooks et Young Masters proposeront à nouveau une expérience culinaire dans leur restaurant à un prix spécial. Au menu ? Un apéritif, un menu trois services, deux verres de vin, une demi-bouteille de Bru et un café pour les moins de trente ans qui pourront ainsi franchir la porte d’établissements qu’ils ont peu ou pas l’habitude de fréquenter.

Une occasion en or pour les jeunes palais de s’essayer à des tables renommées pour découvrir des saveurs nouvelles et un décorum d’exception.

Thiebaut Colot

Informations complémentaires : www.mastercooks.be

Crédit photo : La Mauraudière (photo prétexte)

Catégories
Architecture Divers Insolite

A la découverte de la Cité Miroir

Depuis sa réhabilitation, la Cité Miroir est l’un des fleurons du patrimoine culturel liégeois. Mais depuis quand ce splendide bâtiment n’est-il plus une piscine publique et quelle est son histoire ?

À côté du Sauvenière et du Reflektor et face à la place Xavier Neujean, la Cité Miroir est en bonne compagnie. Ses expos permanentes et temporaires rencontrent toujours un vif succès et ce bâtiment d’exception demeure l’un des fleurons de la ville. Quel spectacle, au dernier étage, de déambuler dans l’ancienne piscine, le soleil se réverbérant sur les mosaïques. Mais d’ailleurs, depuis quand la Cité Miroir n’est plus une piscine ? C’est l’une des questions – parmi tant d’autres – dont vous pourrez apprendre la réponse ces mercredi 2 et samedi 5 mars à 14 heures lors d’une visite permettant de découvrir l’histoire de ce lieu emblématique et d’en découvrir toutes les facettes.

Thiebaut Colot

Informations complémentaires sur www.citemiroir.be

Catégories
Art Divers Evénements

Expérience immersive exceptionnelle à la Boogle House

Un évènement à ne pas manquer !

Boogle House est un lieu assez unique. Au centre de Herve, dans cette magnifique région qu’est l’Ardenne Bleue, une ancienne demeure pleine de charme est consacrée à un sport séculaire : la pétanque. Le jeu de boules qui figure au patrimoine culturel immatériel de France trouve son origine dans la Gaule ancienne et compte désormais des millions d’amateurs un peu partout dans le monde et, forcément, en région liégeoise.

A Herve, la pétanque a trouvé un écrin formidable et une déclinaison aussi audacieuse que réussie avec la création de terrains synthétiques qui permettent de s’adonner à cette activité ludique et conviviale par tous les temps. Dans la superbe Boogle House, la joie de pratiquer cette activité emblématique de la Provence et du sud de la France est rehaussée par la possibilité de se restaurer avec d’excellents produits wallons tout en partageant un verre en famille, entre collègue ou entre amis.

Ce jeudi à partir de 18 heures, la Boogle House sera le théâtre d’un afterwork sidérant. En collaboration avec Fabrizio Borrini, les participants auront l’occasion de vivre une expérience totalement immersive en assistant en direct à la personnalisation d’un terrain par cet artiste liégeois. Et pour parfaire cette expérience sensorielle, les truffes noires de Bernard Meffre, trufficulteur français, seront mises à l’honneur. Un drink de bienvenue sera offert aux nouveaux arrivants qui pourront ensuite profiter des breuvages locaux et planches apéritives du terroir.

Un programme qui augure d’une soirée exceptionnelle à ne surtout pas manquer.

Thiebaut Colot

Crédit photo : Boogle House

Catégories
Divers Musique

« Le grand jour »

Ce mardi, Marvin Albert sera face aux coachs et à des milliers de téléspectateurs pour conquérir le droit de poursuivre l’aventure à The Voice Belgique.

« Les répétitions se sont bien passées », sourit Marvin Albert. « Le grand jour arrive car mon KO est ce mardi mais c’est très cool. J’apprends énormément et mon coach est assez souvent présent, ce qui m’a positivement surpris. »

Une belle aventure que vit le Sprimontois qui doit concilier cela avec ses études à HEC. « C’est un peu compliqué avec l’école, bien entendu. Mais c’est une tellement belle opportunité que j’ai envie de la vivre à fond, quitte à me remettre en ordre par après », ajoute-t-il.

Véritable autodidacte, Marvin a franchi un palier en rejoignant le plus célèbre télécrochet belge. « J’ai surtout appris à prendre un peu plus de temps pour bien poser la chanson dans les premiers couplets et puis envoyer un peu plus de puissance en évitant de trop en envoyer dès le début », explique-t-il.

Ce mardi, devant des milliers de téléspectateurs, ce jeune homme à la voix exceptionnelle tentera de décrocher le droit de poursuivre l’aventure The Voice en réussissant son KO, une nouvelle formule qui remplace les duels pour fêter la dixième année d’existence de l’émission.

Thiebaut Colot

Catégories
Divers News

Bonne nouvelle pour les bavards !

Les messages vocaux Messenger passeront d’une à trente minutes. Une bonne nouvelle pour les bavards. Et pour les autres ?

Qui n’a pas dans ses amis et amies, un ou une qui a l’habitude (fâcheuse ?) d’envoyer des tonnes de messages vocaux pour raconter ses dernières péripéties ? Poser la question, c’est déjà y répondre. Jusqu’ici, les « vocaux » étaient limités à une minute. Cela n’empêchait pas le ou la pote en question de donner une foultitude de détails et d’enchaîner les envois, saturant les conversations dont on perdait le fil. Désormais, nos « potos » ne seront plus limités dans le temps – ou presque – et pourront se lâcher et babiller sans compter puisque selon Geeko, Messenger va étendre la durée des messages vocaux à… 30 minutes ! Une sorte de cadeau de Noël en retard pour tous les bavards qui pourront, en sus, stopper et vérifier leurs enregistrements avant de poursuivre leurs incroyables récits.

Thiebaut Colot

Catégories
Cinéma Divers

Zaï Zaï Zaï Zaï : cavale loufoque et savoureuse

L’adaptation réussie de la BD culte de Fabcaro.

Zaï Zaï Zaï Zaï, c’est l’histoire de Fabrice, un comédien qui réalise qu’il n’a pas sa carte de fidélité lorsqu’il fait ses courses. Un postulat de départ qui va conduire Fabrice dans une cavale sans merci en direction de la Lorèze alors qu’il est devenu l’ennemi public numéro 1.

La BD culte de Fabcaro est ici adaptée avec brio par François Desagnat avec Jean-Paul Rouve dans le rôle principal. Une comédie burlesque et loufoque qui ne manque toutefois pas de pointer du doigt les dérives médiatiques de notre société.

Catégories
Divers

Une nuit au cœur de la forêt

Il sera désormais possible de passer la nuit en plein cœur du parc de Forestia.

Forestia est un parc animalier situé à La Reid où vivent paisiblement et en semi-liberté plus de trois cents animaux de nos climats sur quarante-quatre hectares. Le site possède également un parc aventure avec onze parcours différents et ludiques, deux tyroliennes géantes ainsi qu’un Forest’ Bar ouvert en journée mais également en soirée certains jours de la semaine. La carte y est aussi sympathique que variée pour permettre à toute la famille d’y trouver son bonheur.

« Grande nouveauté : il sera désormais possible de passer la nuit au cœur du parc. On en parle depuis des années, on n’y croyait (presque) plus et BAM ce grand rêve est en train de devenir réalité pour toute l’équipe du parc Forestia », annonce le CM de Forestia sur les réseaux sociaux. « Ceux qui sont venus se promener cet hiver ou qui viendront dans les semaines qui viennent auront la chance de voir « pousser » 5 lodges disséminés au cœur du parc animalier dans certains enclos de manière à pouvoir observer les animaux SANS les déranger. Depuis toujours, la team Forestia défend le bien-être animal (pas de show animalier, ni d’animaux exotiques etc.) Le but est donc de pouvoir venir se ressourcer en pleine nature en observant les animaux de loin et sans perturber leur mode de vie. »

En plus des lodges, une villa pouvant accueillir une vingtaine de personnes a également été achetée et réhabilitée à l’intérieur du parc.

Thiebaut Colot

Informations complémentaires : www.forestia.be

Catégories
Divers News Sport

Le Standard bientôt vendu ?

Le Standard va-t-il changer de main ?

« Le #RSCL serait en passe d’entrer en négociations exclusives sur base d’un rachat majoritaire proche des 80 % des parts du club avec JKC Capital, société d’investissement de John Chayka. Bruno #Venanzi resterait alors actionnaire minoritaire (~20 %) », annonce le journaliste Sacha Tavioleri sur Twitter. « L’homme d’affaires canadien aurait été jugé comme « le meilleur candidat » avec qui avancer même s’il reste à clarifier la division de l’investissement entre la société du club #Standard & l’Immobilière. Un rachat qui pourrait être entériné endéans les ~ 30 jours. Wait and see… »

Englué dans une saison médiocre, financièrement en difficulté et en proie à des relations orageuses avec une partie des supporters déçus par sa gestion et ses résultats, le club de Sclessin tient peut-être là une solution à ses différents problèmes. Fumée blanche bientôt au-dessus de Sclessin ?

Thiebaut Colot

Catégories
conférence Divers Insolite

« Luke, je suis ton père »

Personnage culte du cinéma, Dark Vador est sans doute plus complexe qu’on ne l’imagine. Une conférence organisée à la Cité Miroir permettra de mieux comprendre ce méchant parmi les méchants.

Dark Vador : même ceux qui n’ont jamais regardé un Star Wars connaissent ce méchant parmi les méchants et son célèbre « Luke, je suis ton père ». Personnage emblématique du cinéma ayant intégré la culture populaire et l’imaginaire collectif, celui qui œuvre du côté obscur de la force est aussi un objet d’étude. « L’intérêt de la figure réside peut-être davantage dans ses ambivalences. Pour le comprendre, il faut croiser les regards sociologiques et esthétiques, politiques et poétiques, qui permettront de suivre tant le processus de radicalisation spirituelle du personnage que sa métamorphose physique », peut-on lire sur le site de la Cité Miroir qui organise une conférence sur cet archétype du grand méchant développé par John Lucas.

Dans leur ouvrage Dark Vador : à feu et à sang, Björn-Olav Dozo et Dick Tomasovic de l’Université de Liège abordent ce personnage culte de manière aussi pertinente qu’originale. La conférence aura lieu sous forme de table ronde avec les deux auteurs et débutera à dix-huit heures. Elle sera suivie d’une séance de dédicaces et d’un drink.

Thiebaut Colot

Informations complémentaires sur www.citemiroir.be

Crédit photo: 20th Century Fox

Catégories
Cinéma Divers

« Don’t Look Up » : une véritable satire de notre société sur fond de catastrophe écologique

Alors que l’industrie cinématographique est en profonde mutation, « Don’t Look Up : déni cosmique » réalise un carton d’audience sur Netflix. Une satire de notre société sous forme de métaphore de la crise du réchauffement climatique qui pousse à la réflexion.

L’industrie cinématographique, au sens large, est en profonde mutation. D’une part, les grands studios ancestraux rechignent à prendre des risques, se contentant trop souvent de produire des suites à des succès existants, des blockbusters pétaradants ou des films de super-héros, déclinant ces franchises à l’infini. D’autre part, l’émergence de plateformes ultra puissantes comme Netflix, OCS, Disney+ ou Prime Vidéo (Amazon) a rebattu les cartes. Fini le désormais traditionnel canevas : sortie en salle, sortie en VOD, diffusion à la TV. Parfois, certaines productions sortent simultanément en VOD et sur grand écran. Pour d’autres œuvres, elles sont directement produites par les géants que sont Netflix et ses concurrents pour être disponibles sur leurs plateformes sans passer par la case cinéma.

Ces dernières années, ces nouveauxleaders de l’industrie du divertissement audio-visuel ont produit à tour de bras des séries mais aussi des films avec des castings de rêves et des budgets faramineux, récoltant au passage de nombreuses récompenses dans les traditionnels galas de la corporation.

Cette nouvelle ligne directrice s’est encore accélérée depuis l’apparition du Covid19 qui a entraîné la fermeture des salles obscures pendant de nombreux mois et contribué à encore davantage modifier les habitudes de consommation de la population.

Récemment, Netflix sortait « Don’t Look Up : déni cosmique », une nouvelle production ambitieuse portée par Leonardo Di Caprio et Jennifer Lawrence avec une distribution tout simplement incroyable : Meryl Streep, Cate Blanchett, Jonah Hill, Timothée Chalamet, Ariana Grande, Kid Cudi ou encore Chris Evans et Tomer Sisley, excusez du peu !

Le pitch ? Une comète de près de dix kilomètres de long fonce droit sur la terre, promettant l’anéantissement de celle-ci et de toute forme de vie terrestre. Mais les scientifiques qui l’ont découverte vont se heurter à l’inaction du gouvernement et à l’incrédulité – ou à la volonté de faire la sourde oreille – de la population, rendant la situation aussi ubuesque que catastrophique mais également tristement drolatique.  

Production de 75 millions de dollars, « Don’t Look Up : déni cosmique » a rencontré immédiatement un succès colossal. Avec plus de 320 millions d’heure de streaming quinze jours après sa sortie, il est déjà le deuxième film le plus vu de la (courte) histoire de Netflix, juste derrière « Red Notice « ! Un plébiscite qui donne foi en l’avenir.

En effet, sur fond de « film catastrophe », ce long-métrage d’Adam McKay, à qui l’on doit déjà « Vice » ou « The Big Short : le casse du siècle », est une formidable satire de notre monde et de ses travers. Cette comédie, n’hésitant pas à verser dans la parodie et la caricature, est une métaphore assumée de la crise du réchauffement climatique donnant à voir les travers de notre époque : désinformation, culte de la célébrité et de l’instantanéité, cupidité, incompétence de nos dirigeants, trafic d’influence au plus haut niveau de l’état, démagogie des politiques, volonté permanente de créer du buzz. Si les préoccupations climatiques sont au centre de ce film, la critique grinçante qu’il fait de notre société contemporaine ne peut qu’interpeller tout un chacun, notamment au travers d’une galerie de personnages qui ne sont pas sans rappeler des personnalités existantes ou un mix de plusieurs d’entre elles.

Si l’humour est bien présent dans ce film, il est presque libérateur tant certaines situations sont grotesques mais, hélas, terriblement proches de ce que nous pouvons constater jour après jour dans ce grand barnum qu’est notre planète terre en 2022. Une œuvre qui ne peut que nous inciter à une profonde réflexion sur les valeurs qui dirigent nos existences et sur la futilité de celles-ci. Un « déni cosmique » qui invite à se confronter à nos propres contradictions. Mission réussie ?

Thiebaut Colot

Crédit photo : Neflix

Catégories
Divers Horeca

Huggy’s Bar : dix ans déjà !

Le Huggy’s Bar fête ses dix ans.

Depuis l’ouverture de son premier restaurant boulevard d’Avroy, de l’eau a coulé sous les ponts et de nombreux espaces pour les fans de homemade burgers furent ouverts par la dynamique équipe du Huggy’s, en région liégeoise et même dans d’autres villes wallonnes (Namur et Charleroi notamment). Véritable success story liégeoise, cette franchise qui propose une cuisine US revisitée et ses propres bières et sauces, ravit les papilles des petits et des grands dans une ambiance chaleureuse depuis dix ans.

« Toute une décennie à vous servir des Magic Tom. Toute une décennie à vous proposer des Burgers du Mois tous plus alléchants les uns que les autres. Toute une décennie à innover pour toujours vous proposer le meilleur. Toute une décennie à partager des moments incroyables avec nos équipes, et nos clients sans qui nous ne serions rien »souligne l’équipe du Huggy’s sur son blog.

Dix années de réussite culinaire et commerciale que l’équipe du Huggy’s a voulu célébrer de bien belle manière au travers de différentes actions. « Pour célébrer cette année si particulière, nous vous avons réservé quelques surprises placées sous le signe de la nostalgie et de la célébration à découvrir au fil des mois ! » annonce la franchise liégeoise.

Parmi les initiatives déjà révélées par l’excellente équipe de com’ des rois de l’american food, il y a le come-back des douze burgers du mois préférés des aficionados du Huggy’s. « Le concept du Burger du Mois, unique au Huggy’s Bar, existe depuis le début de notre aventure. Il était donc logique que pour célébrer cette longévité, nous vous proposions une sélection spéciale 10 ans ! Durant toute cette année, vous allez pouvoir retrouver les 12 Burgers du mois les plus populaires de ces 10 dernières années », expliquent les restaurateurs qui annoncent également de belles surprises pour les amoureux du fromage. Bon appétit !

Thiebaut Colot

Crédit photo : Huggy’s Bar

Catégories
Business conférence Divers

Le retour du « roadshow » d’Odoo

Après deux ans d’absence et d’adaptations, Odoo a décidé de renouer avec ses traditionnels « roadshows » dont un se tiendra à l’hôtel Van der Valk Sélys de Liège ce mercredi 16 février.

Odoo est une suite d’applications open source couvrant tous les besoins des entreprises, du CRM à l’inventaire en passant par la comptabilité et l’e-commerce. Ce « progiciel » compte pas moins de sept millions d’utilisateurs dans le monde. Comme chaque année, Odoo sort sa nouvelle version et renoue avec sa tradition des « roadshows ». Kézako ? Il s’agit d’événements qui ont pour but de rassembler des chefs d’entreprise, des chefs d’équipe, des professionnels de l’informatique et des prestataires de services venant des quatre coins de la planète afin de former une communauté dédiée à l’apprentissage des solutions de gestion d’entreprise.

Ce mercredi 16 février à partir de 18 heures, c’est dans le prestigieux cadre du Van der Valk Sélys de Liège que se tiendra ce « roadshow ». L’occasion de joindre l’utile – networking, découvertes des nouveautés Odoo – à l’agréable – drink et amuses-bouches au menu.

Thiebaut Colot

Crédit photo : Hôtel Van der Valk

Catégories
Divers Horeca

« A qui sait bien aimer, rien n’est impossible »

Célébrer l’amour avec des fleurs, c’est bien. Avec un bon diner en tête-à-tête à la Danish, c’est encore mieux.

Pour célébrer la fête des amoureux et gâter sa Valentine ou son Valentin, direction The Danish. Dans le cadre enchanteur et remis à neuf – mention spéciale aux banquettes d’un très joli vert et aux ancestrales boiseries – de cette institution du centre-ville, les petits plats sont mis dans les grands pour offrir aux convives un 14 février féérique.

Tout commencera évidemment avec des bulles pour rendre cette soirée aussi pétillante qu’exceptionnelle. En entrée, le choix s’avère ardu entre le mille-feuille de Saint-Jacques et les ballotines de volaille. Pour les indécis, il est fortement encouragé de commander les deux. En plat, les carnivores opteront pour le bœuf – et le gratin à la truffe ! – et les autres pour la lotte. En dessert, pour clore idéalement ce repas et partager quelques douceurs sucrées en amoureux, le cœur oscille entre le café gourmand revisité et la gourmandise à la passion.

De l’amour, des rires, une ambiance feutrée, un cadre élégant et une cuisine savoureuse : la recette d’une Saint-Valentin réussie !

Thiebaut Colot

N. B. : le titre est une citation de Pierre Corneille dans Médée

Crédit photo : DR