Catégories
Divers Nature

Carnet de randonnée

Carnet de randonnée : carnet conçu dans un but pratique, afin de consigner vos souvenirs de sortie, de la manière la plus précise possible. Ces renseignements vous serviront à conserver une trace écrite et durable des détails utiles si, plus tard, vous souhaitez renouveler une balade ou tout simplement en faire profiter vos proches et vos amis.

Lorsque j’étais enfant, je me souviens des fins de journée où, assis tous autour de la table, nous écoutions religieusement notre père nous raconter sa journée de travail. Travaillant pour une intercommunale qui a depuis lors changé de nom, papa avait la chance de travailler au grand air et de pouvoir à loisir observer son environnement proche qui, par la force des choses, changeait tous les jours puisque son emploi l’amenait à parcourir Liège et ses environs en tous sens. Je ne suis évidemment pas en mesure de vous raconter dans les détails tous les comptes-rendus, toutes les anecdotes et tous les événements – petits ou grands – qui ont émaillé ces récits des débuts de soirée de mon enfance, toujours est-il que je pense que c’est de là que je tiens mon intérêt pour ma ville et pour ma région.

Pouvoir observer à son aise tout ce qui nous entoure est l’un des avantages de la randonnée. Aussi est-ce sans retenue qu’au cours de mes balades, il m’arrive de m’arrêter à plusieurs reprises pour profiter d’un paysage, observer l’un ou l’autre animal domestique ou non (pour qui sait progresser sans faire trop de bruit dans la nature, les animaux sauvages sont légion, même à deux pas des habitations), prendre le temps de déchiffrer de vieilles plaques commémoratives ou encore m’extasier devant une maison joliment rénovée ou, à l’opposé, un bâtiment ancien particulièrement délabré. Mes haltes sont parfois aussi provoquées par la tristesse de constater qu’un bel endroit est souillé par la bêtise de certains qui se débarrassent sans vergogne de leurs détritus dans la nature mais ça, c’est une autre histoire.

C’est ainsi qu’il y a quelques semaines, mes pas m’ont entraîné sur les hauteurs de Wandre et de Souverain-Wandre. Aujourd’hui, bien peu savent encore que ces lieux ont été le théâtre de combats sanglants durant les premières heures du conflit de 14/18. En effet, c’est dans les environs de Rabosée, sur les hauteurs de Wandre, que, la nuit du 05 au 06 août 1914, 500 défenseurs ont tenu tête à 6000 envahisseurs allemands, retardant ici comme ailleurs, la progression des forces d’invasion. Il ne reste bien entendu aucune trace des combats sur le plateau de Rabosée mais, depuis 1925, à proximité de la rue Bois la Dame, un cimetière militaire invite au souvenir et au respect de ces combattants tombés pour la patrie.

La balade sur ces hauteurs n’en demeure pas moins belle et il est agréable de progresser à l’ombre des arbres de ce flanc boisé de la vallée de la Meuse, le sentier serpentant entre des parterres d’ail des ours qui foisonne dans le secteur. Cela étant et en partant du fond de la vallée, il faut être en bonne forme physique pour grimper jusqu’à Rabosée, qu’on choisisse la Xhavée ou les rues de la Colline et des Montagnards qui n’ont jamais aussi bien porté leur nom qu’en cet endroit.

A noter que les chemins des environs, quoique assez fréquentés, ne sont pas balisés. Le promeneur averti prendra donc soin d’emporter avec lui son smartphone et son application de rando préférée ou, à l’ancienne, sa carte IGN.

Benoît Beenkens

Pour prolonger la lecture :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Bataille_de_Rabos%C3%A9e