Catégories
Expositions

« Un mélange de traditions et de modernité »

À partir du deux avril prochain, embarquez depuis les Guillemins vers le Pays du Soleil-Levant. Une destination qui a su séduire de nombreux Liégeois tout en excitant l’imaginaire collectif.

Peu de pays peuvent s’enorgueillir d’une histoire et d’une culture aussi riches que celles du Japon. L’Empire du Soleil-Levant est à la fois résolument moderne et bercé par des traditions ancestrales. L’origami, mangas et Godzilla ont leurs amateurs, les geishas et les samouraïs excitent encore l’imaginaire collectif, les campagnes recèlent de véritables trésors, les villes sont en avance sur leur temps et la gastronomie nipponne est adoptée partout sur le globe.

Voici quelques années, Pascal Maquinay, professeur d’anglais à l’Université de Liège s’était expatrié au Japon pour enseigner tout un semestre. Une destination qui n’était pas inconnue à ce Liégeois qui s’était assez tôt passionné pour l’archipel asiatique. « Plus jeune, je lisais quelques mangas. Cela a peut-être commencé ainsi mais je me suis rapidement intéressé à la culture nippone de manière plus générale et j’ai surtout eu la chance de rencontrer des amis japonais lors de divers voyages », m’explique-t-il avant d’énumérer ce qui lui plaisait tant dans ce pays du bout du monde : « Un sentiment de sécurité incroyable, des gens d’une grande gentillesse, la meilleure nourriture du monde -selon moi en tout cas- et des décors à couper le souffle. »

Le mélange de traditions et de modernité est impossible à éluder lors d’un séjour dans cet archipel séculaire. « C’est une image qui frappe les visiteurs occidentaux quand ils débarquent ici. Voir, au détour d’une rue, un sanctuaire shintô avec des prêtres qui préparent leur rituel puis, un quart d’heure plus tard, se retrouver dans un centre d’arcade aux néons criards, c’est aussi ça le Japon. Pas partout, ceci dit », reconnait Pascal. Et niveau nourriture, ce fringant trentenaire avait visiblement trouvé de quoi prendre son pied. « J’ai un petit, et même un gros, faible pour le okonomiyaki et le tempura, mais la cuisine japonaise est ultra-variée et il y en a vraiment pour tous les palais », assure-t-il.

Après Toutankhamon et Napoléon, Europa Expo propose aux visiteurs des Guillemins d’embarquer en direction de cette nation à nulle autre pareille pour un éblouissant parcours immersif intitulé « I Love Japan ». Une expérience à découvrir dans la célèbre gare Calatrava de la Cité ardente et qui devrait sans nul doute ravir les passionnés de la culture japonaise et les curieux.

Thiebaut Colot

Informations complémentaires : www.europaexpo.be