Catégories
Cinéma Divers

Murder Party aux Grignoux

Un bon film pour clore le week-end ? Il n’y a que l’embarras du choix.

A l’affiche des Grignoux, plusieurs excellents longs métrages. Adèle Exarchopoulos brille dans Rien à foutre, le « portrait et sensible d’une jeune femme contemporaine ». L’actrice française confirme son immense talent et fait de ce film une franche réussite.

L’incendie qui a ravagé la cathédrale Notre-Dame à Paris a secoué la terre entière. On se souvient encore de l’afflux massif de dons devant aider à sa reconstruction. Jean-Jacques Annaud retrace dans un film spectaculaire les efforts des femmes et des hommes qui, sur place, ont œuvré à sauver des flammes ce trésor. Trop rare au cinéma, Samuel Abarth – exceptionnel dans Les petits meurtres d’Agatha Christie – rayonne sur grand écran.

Agatha Christie, justement, fut à nouveau adaptée récemment – un troisième opus est déjà prévu – par Kenneth Branagh avec Mort sur le Nil. Cette fois, c’est Nicolas Peskof – avec une ribambelle de bons acteurs – qui s’inspire de la plus célèbre des romancières anglaises pour une Murder Party. Les décors sont soignés, les costumes sont sympas et le film se laisse regarder.

Bien évidemment, impossible de passer sous silence l’arrivée d’un nouvel hommage au célèbre inspecteur du 36 dans les salles obscures. Sobrement intitulé Maigret, ce film réalisé par Patrice Leconte, verra le légendaire homme à la pipe, interprété par Gérard Depardieu à la suite du désistement de Daniel Auteuil, enquêter sur la mort mystérieuse d’une jeune fille.

Film de prétoire et d’enquête, Goliath devrait ravir les passionnés du genre. Frédéric Tellier retrouve l’excellent Pierre Niney pour un film qui pointe du doigt les dangers environnementaux qu’occasionne un puissant pesticide.

L’affaire Ihsane Jarfi avait secoué Liège en 2012. Ce Liégeois de 32 ans avait disparu le 12 avril après une soirée à l’Open Bar. Deux semaines plus tard, son corps nu avait été retrouvé dans un champ. Ihsane Jarfi avait été battu à mort. Son seul tort aux yeux de ses quatre agresseurs ? Etre gay. L’enquête déterminera qu’Ihsane a agonisé plus de quatre heures avant de rejoindre les étoiles.

Un odieux assassinat homophobe – trois des inculpés écopèrent, en 2014, d’une peine de prison à perpétuité, le dernier prévenu prit trente ans – qui démontrait à quel point l’intolérance et l’homophobie pouvaient causer de terribles et tragiques dégâts.

« Dans Animals, le réalisateur belge Nabil Ben Yadir met en scène l’assassinat homophobe d’Ihsane Jarfi et propose une réflexion captivante et sans concession sur la violence et la capacité de l’homme à commettre l’indicible », selon la présentation faite par les Grignoux.

Dans Les jeunes amants, Carine Tardieu propose « une romance à contre-courant des idées reçues, pleine de tendresse ». Avec, notamment, Fanny Ardant, Melvil Poupaud et la remarquable Cécile de France.

On retrouve Gérard Depardieu dans Robuste« Un très beau film, fragile et intime, sur la rencontre de deux êtres que tout oppose, a priori. Un conte sur l’acceptation de soi porté par les parfaits Gérard Depardieu et Déborah Lukumuena en anges déchus mélancoliques », selon les Grignoux.