Catégories
Divers Santé

« Tout vient à point à qui sait attendre »

Faut-il coupler la Tournée Minérale avec un régime drastique pour éliminer les kilos superflus emmagasinés pendant les fêtes ?

Depuis près de dix ans, Marie Pirretz exerce comme diététicienne et coach sportive. Après un bachelier en diététique et une année de spécialisation en diététique sportive à la Haute Ecole de la Province de Liège, cette jeune femme dynamique a poursuivi une formation de coach sportive et une autre en nutrithérapie. Autant dire que concernant la santé, Marie en connait un rayon !

La tournée minérale qui a débuté ce premier février a vu de nombreux Liégeois s’engager à ne pas consommer d’alcool pendant un mois. Cette cure salutaire s’accompagne parfois chez les participants de la volonté de faire régime pour perdre les quelques kilos superflus emmagasinés pendant les fêtes de fin d’année. Une bonne idée ? « Je ne parle jamais de régime », nous précise cette diététicienne expérimentée. « Mais coupler le mois sans alcool avec un rééquilibrage alimentaire n’est pas forcément une bonne idée. »

Le plus est l’ennemi du mieux

Ah bon ! Et pourquoi cela ? « Supprimer totalement un aliment – et dans ce cas-ci une boisson – peut amener de la frustration. Et par expérience professionnelle, la frustration n’amène pas souvent de résultats à long terme. Qui dit privation dit frustration et, à l’arrêt de la Tournée Minérale, nos lecteurs risquent d’être tentés d’en consommer davantage », explicite Marie. « Les aliments tabous deviennent attirants. Je préconise de pouvoir se faire plaisir occasionnellement et avec modération pour obtenir des résultats sur le long terme. »

Inutile donc de bannir toute la comfort food de votre alimentation, ni ce petit carré de chocolat indispensable après le repas. « Il est préférable de changer quelques petites erreurs alimentaires et d’hygiène de vie piano pour que cela devienne des habitudes », assure la Liégeoise. « Il faut prendre le temps de bien faire les choses et ne pas opter pour des changements radicaux du jour au lendemain. » Et d’ajouter : « Tout vient à point à qui sait attendre. »

Pour rendre ce « Dry Februari » encore plus profitable, notre interlocutrice préconise non pas un changement drastique de notre alimentation mais plutôt deux conseils doux mais ô combien utiles : bouger et manger sainement. « Une alimentation de mauvaise qualité ainsi qu’un manque d’activité physique régulière sont néfastes pour la santé » rappelle-t-elle avant de conclure sur une phrase d’Alice May Brock : « Nous sommes ce que nous mangeons, mais ce que nous mangeons peut nous aider à être beaucoup plus que ce que nous sommes. »

Thiebaut Colot

Pour davantage d’informations alimentaires et santé, prenez contact au 0495/743876 avec Marie Pirretz, diététicienne spécialisée en diététique sportive, formation continue en micronutrition et nutrithérapie, Coach sportif. www.nutrition-et-sport.be .