Catégories
Divers Evénements Insolite

La Chandeleur : le jour des crêpes

Quelle est l’origine de la Chandeleur et pourquoi la tradition veut-elle que cela soit le jour des crêpes ?

La Chandeleur – rien à voir avec son presque homonyme dans la mythique série Friends – est une ancienne fête païenne et latine, aussi appelée Fête des Chandelles, devenue ensuite une célébration chrétienne. Au départ, il s’agissait d’une fête annuelle – aussi reliée au dieu Pan – en l’honneur des morts et les Romains parcouraient les rues de la Cité latine avec des torches. En 472, le Pape Gélase 1er décidait d’en faire une fête religieuse correspondant à la présentation de Jésus au Temple et sa reconnaissance par Syméon comme « Lumière qui se révèle aux nations ». Celle-ci a toujours lieu quarante jours après Noël, le deux février.

De nombreux dictons sont accolés à cette célébration. Parmi ceux-ci, l’un des plus connus : « A la Chandeleur, l’hiver se perd ou prend vigueur ». Mais aussi « Quand le hérisson voit son ombre à la Chandeleur, il retourne dans son trou pour six semaines. »

Pourquoi dès lors faire des crêpes le deux février ? Là aussi, l’origine de cette coutume trouve sa source dans un proverbe : « Si point ne veut de blé charbonneux, mange des crêpes à la Chandeleur ». Une croyance ancestrale qui veut que si on ne cuisine pas des crêpes à la Chandeleur, le blé sera gâté pour le reste de l’année.

Une tradition bien ancrée dans la culture populaire et qui permet surtout de se régaler de crêpes suzette, mikado, au sucre ou à la confiture mais aussi de galettes salées dans le plus pur style breton. Bon appétit !

Thiebaut Colot

Crédit photo : DR