Catégories
Expositions

« Beaucoup de Flamands se sont déplacés pour cette exposition »

Malgré l’apparition du Covid et les mesures sanitaires restrictives, l’exposition des Guillemins consacrée à l’illustre Napoléon a rencontré un franc succès.

Pendant neuf mois, dans le superbe écrin de la gare des Guillemins, s’est tenue l’exposition « Napoléon, au-delà du mythe ». « Une aventure culturelle immersive sur près de 3000 m². De l’homme à la légende, à travers d’impressionnantes mises en scène, ce sont les grandes étapes qui ont façonné une personnalité hors du commun qui continue, deux siècles après son décès, de peser sur notre quotidien », renseignait le dossier de présentation fourni par Europa Expo dont l’expertise en matière de production et d’organisation d’expositions de grande envergure est mondialement reconnue.

Deux cents ans après la mort du plus célèbre des Corses, via des centaines de pièces originales et significatives et grâce à une scénographie objective et critique veillant à éviter le piège d’Epinal, des milliers de personnes ont pu découvrir ou redécouvrir le premier Empereur des Français. Plusieurs thèmes étaient abordés parmi lesquels la personnalité de celui qui termina sa vie à Sainte-Hélène, son sacre, ses exploits militaires, sa relation avec la Belgique ainsi que le mythe qui l’entoure et l’héritage qu’il a laissé.

Une nouvelle franche réussite même si, malheureusement, la pandémie mondiale a considérablement perturbé cette superbe exposition. « Nous avons enregistré soixante mille visiteurs, c’est moitié moins que ce qui était prévu en terme de fréquentation », nous explique-t-on au service presse. « C’est bien entendu lié au Covid même si nous avons eu la bonne surprise de constater que beaucoup de Flamands se sont déplacés pour venir voir cette exposition. »

Désormais fermée, « Napoléon, au-delà du mythe » laissera sa place à une autre expo d’envergure qui sera accessible dès le premier avril. « Et ce n’est pas une blague », rigole notre interlocuteur. Quant au sujet choisi, un peu de patience, il sera révélé dans une quinzaine de jours.

Thiebaut Colot