Catégories
création

Les rêves se croisent au CORRIDOR!

Il est des endroits où l’on se sent bien, des gens qu’on a envie d’appeler « mon ami » ou « mon amie », des jardins où l’on a envie de se réfugier, des atmosphères qui nous inspirent… L’un de ces endroits, nous l’avons trouvé rue Vivegnis. Son nom : le CORRIDOR… Simple et complexe à la fois, le concept s’articule autour d’un mot : « création ». Ou, peut-être, le « rêve »… Ou alors la « vie »… Et puis zut, pourquoi vouloir résumer ? On va plutôt vous raconter…

Copyright: le CORRIDOR

Imaginez un endroit où les artistes peuvent poser leurs valises et prendre le temps de l’imagination, le temps du rêve, le temps des rencontres. Un lieu où personne n’exigera d’eux un « rendement », une fin, un produit fini. Imaginez que les spectateurs deviennent acteurs et que les frontières entre les arts s’effacent pour donner naissance à de nouvelles formes que personne ne se sent obligé de nommer. Imaginez un jardin, un étang, une cabane en bois, un bâtiment qui se veut à la fois théâtre, lieu d’exposition, abri pour les âmes en recherche, berceau d’idées. « Une fabrique de spectacles, qui est aussi une maison d’éditions, un lieu de résidences d’artistes, une plateforme de rencontres des publics et, ponctuellement, un lieu de représentations de petites formes », nous expliquent ses créateurs. Au fait, qui sont-ils ?

Il y a Dominique Roodthooft, que nous avons rencontrée et qui a guidé nos pas dans et autour du CORRIDOR. « Le corps y dort », nous souffle-t-elle, « et un corridor, c’est aussi un lieu de passages vers autant de portes qui s’ouvrent sur d’autres endroits plus grands ». Il y a longtemps, elle était assistante sociale dans un centre PMS. Depuis, son expérience de vie, ses rencontres et ses envies l’ont menée à la création, du CORRIDOR et de formes diverses théâtrales (notamment), mais loin du schéma traditionnel d’un spectateur « manipulé » par les acteurs. Ici, on rebat les cartes et on se laisse surprendre par la naissance d’idées et de formes nouvelles.

Bien sûr, elle n’est pas seule. Il y a aussi son partenaire, Patrick Corillon, bien connu du public du Théâtre de Liège. Arts plastiques, théâtre d’objets, théâtre musical, jeux de paysage, films d’animations : lui non plus ne se laisse pas enfermer dans une case ! Créateur génial et prolifique, il contribue à donner au lieu ce supplément d’âme qui le rend inclassable. Ce projet, c’est un rêve commun qui s’est construit au départ d’un lieu devenu disponible en face de chez eux et qui, de rencontres en idées, folles ou non, a rassemblé une équipe de passionnés venus d’horizons divers, fleuriste, sociologue, assistante sociale, tous convaincus que les chemins d’ânes mènent plus loin que les sentiers balisés. Citons encore Françoise Sougné, administratrice et coordinatrice ainsi que Raoul Lhermitte, artiste multimédia qui ne manque jamais d’ajouter sa touche aux différentes créations.

Copyright le CORRIDOR

Les rêves qui se dévoilent jour après jour au CORRIDOR ne demandent qu’à être partagés. Qu’attendez-vous pour les vivre ?

Copyright le CORRIDOR

Prochains rendez-vous :

le lundi 11 octobre 2021 à 20h : Dans l’amitié de mes genoux – Le dessous-dessus

le lundi 18 octobre 2021 à 20h : Dans l’amitié de mes genoux – Le cirque des montagnes

le lundi 25 octobre 2021 à 20h : Dans l’amitié de mes genoux – Cœurs de pierre

le dimanche 28 novembre 2021 à 15h : L’appartement à trous

le lundi 29 novembre 2021 à 20h : L’appartement à trous

les mardi 28, mercredi 29 et jeudi 30 décembre 2021 à 15h : La maison vague

les mardi 4, mercredi 5 et jeudi 6 janvier 2022 à 15h : La maison vague

https://www.lecorridor.be/index.php

Rue Vivegnis 411, 4000 Liège – Belgique – Tel : +32 4 227 77 92

Copyright le CORRIDOR